MP Pierre Poilievre slams door on Deepan – Le député Pierre Poilievre claque la porte à Deepan

deepan at MP(français en dessous)

& other updates from the Justice for Deepan campaign

**scroll down to see what you can do**

Five members of the Justice for Deepan collective, including Deepan, paid a visit to MP Pierre Poilievre on Friday. This is the man who is supposed to represent Deepan in Parliament. The delegation asked the office to set up a meeting to discuss Deepan’s situation. Before the end of the day, the response came by email: “While I understand the difficulty of the situation Mr. Budlakoti is in, unfortunately there is nothing our office can do to intervene.”

Photos and details. (Stay tuned, it won’t stop there!)

This week, leaving no stone unturned and keeping an open mind, Deepan and his support committee will be writing to all members of Parliament, all Senators, the Governor General, all members of Ontario provincial Parliament, the Mayor and all city counsellors. These people will be asked to intervene on Deepan’s behalf to the Ministers of Immigration and of Public Safety. We’d like your support: see below!

The campaign is moving! Other recent highlights:

==> On Tuesday, Deepan’s legal team asked the Federal Court to order Immigration Canada to respond to Deepan’s request for a work permit. Because of Deepan’s immigration status, he can’t legally work without a work permit (a starve’em or exploit’em policy that deeply affects hundreds of thousands of immigrants in Canada). Deepan applied for a work permit as soon as he was released from immigration detention in April and it was granted in May, but for mysterious reasons Immigration Canada has placed a hold on it! Because he is also not eligible for social assistance, this means Deepan is cut off from ALL income, forcing him to be entirely dependent on family and friends. With the help of the Immigrant Workers Centre in Montreal, Deepan is also pursuing political avenues to get a work permit.
* Press release
* Ottawa Citizen coverage
* Ottawa Sun coverage

==> Deepan spoke about his experiences in four different Canadian prisons at a Prisoner Justice Day event in Ottawa on 10 August 2013. He described one time when he was held for thirty days in solitary confinement, “Being in the hole you have no rights whatsoever you are lucky to get a tooth brush and toothpaste, there is no cameras in the hole [ie the guards can do whatever they want] and you sleep on cold concrete in the day and at night they give you a sheet and a one inch think plastic bed with a built in pillow which makes it even harder to sleep on.” On top of having had to undergo such brutal treatment, because his parents were immigrants, Deepan is now enduring a second round of punitive measures for the exact same convictions in the form of immigration detention and pending deportation.
* Read the rest of his speech here.

==> The Canadian Labour Congress (CLC), representing more than three million workers, is among the most recent organizations to sign on to a statement supporting Deepan and opposing double punishment.
* Read statement and list of endorsees here.

==> Deepan is pursuing all legal avenues to regain his rights in Canada. Last week he submitted an application to the Federal Court to review a negative administrative decision on a Pre-Removal Risk Assessment (PRRA). Having exhausted all legal recourses in Canada, Deepan, with the help of the Canadian Civil Liberties Association (CCLA), has asked the UN Human Rights Committee to review his file. He is also gathering materials to apply for permanent residence in Canada on humanitarian and compassionate grounds (see how you can help with this below)! And he is discussing the possibilities of a charter challenge to the original decision rendering him effectively stateless. In the short-term, he will be heading into a detention review to seek freedom from his current situation of indefinite conditions.
* For more information on all of this, check our website or contact us!
* For updates, like our facebook page.

What you can do!

Justice for Deepan is a community initiative to support Deepan. Please don’t hesitate to contact us with your offers of support, suggestions, ideas! Here are some specific ways you can help:

==> THIS WEEK, WRITE TO YOUR MP, your MPP, and your City Councillor:
– Ask them to support Deepan Budlakoti by writing to the Minister of Immigration and the Minister of Public Safety to a) cancel the deportation order against Deepan; b) immediately free Deepan from the conditions on him; and c) restore his full status in Canada.

– Copy the Minister of Immigration, the Minister of Public Safety, MP Pierre Poilievre, and the Justice for Deepan Committee: pierre.poilievre.c1@parl.gc.ca, justicefordeepan@gmail.com, Minister@cic.gc.ca, steven.blaney@parl.gc.ca

NOTE: We will also use your letters in Deepan’s Humanitarian and Compassionate (H&C) application to show community support for Deepan. This is important because, due to the policy of double punishment, Deepan’s H&C can ONLY be considered if the Minister of Immigration agrees.

==> SIGN THE STATEMENT, and ask your friends and organisations to sign on as well. Click here.

==> DONATE. Consider donating to support the legal strategies and the political campaign. Details here.

in solidarity,
Justice for Deepan Committee
www.justicefordeepan.org
justicefordeepan@gmail.com

+-+-+-+-+

Le député Pierre Poilievre claque la porte à Deepan
— et autres mises à jour pour la campagne Justice pour Deepan —

** Dérouler pour voir ce que vous pouvez faire pour soutenir la campagne**

Cinq membres du collectif Justice pour Deepan, incluant Deepan lui-même, ont rendu visite au député Pierre Poilievre vendredi, cette personne qui est supposé représenter Deepan au Parlement. La délégation a demandé une rencontre pour discuter de la situation de Deepan. Avant la fin de la journée, la réponse est arrivée par courriel : «Bien que je comprenne les difficultés de la situation dans laquelle se trouve M. Budlakoti, malheureusement il n’y a rien que nous pussions faire pour intervenir.»

Des photos et des détails ici. (Restez à l’écoute, ça n’en restera pas là !).

Cette semaine, remuant ciel et terre et avec l’esprit ouvert, Deepan et son comité de soutien écriront à tous les membres du Parlement, à tous les sénateurs et au Gouverneur général, à tous les membres du Parlement provincial de l’Ontario, au maire et à tous les conseillers municipaux, et demanderont à toutes ces personnes d’intervenir en faveur de Deepan auprès du ministre de l’Immigration et du ministre de la sécurité publique. Nous comptons sur votre soutien : voir ci-dessous.

La campagne avance ! Autres points saillants :

==> Mardi, l’équipe légale de Deepan a demandé à la Cour fédérale d’ordonner à Immigration Canada de répondre à la demande de Deepan pour un permis de travail. À cause du statut d’immigration de Deepan, il ne peut pas travailler légalement sans permis de travail (une politique de crève-faim et d’exploitation qui affecte gravement des centaines de milliers d’immigrants au Canada). Deepan a fait une demande de permis aussitôt qu’il a été relâché du prison en avril, et il on le lui a octroyé en mai, mais pour des raisons mystérieuses, Immigration Canada a suspendu le permis ! Comme il n’a pas droit non plus à l’assistance sociale, ça signifie que Deepan est privé de tout revenu, l’obligeant à dépendre entièrement de sa famille et de ses ami-e-s. Avec l’aide du Centre des travailleurs immigrants de Montréal, Deepan tente d’obtenir un permis de travail par des voies politiques.
* Communiqué de presse
* Couverture par l’Ottawa Citizen
* Couverture par Ottawa Sun

==>  Deepan a parlé de ses expériences dans quatre différentes prisons canadiennes lors de la Journée de justice pour prisonnières et prisonniers à Ottawa le 10 aout 2013. Il a expliqué une fois qu’il a été placé pendant trente jours en cellule d’isolement : «Quand vous êtes dans le trou, vous n’avez aucun droit, vous avez de la chance si vous pouvez obtenir une brosse à dents et du dentifrice ; dans le trou, il n’y a pas de caméra [c’est-à-dire : les gardiens peuvent faire ce qu’ils veulent] et vous dormez sur le béton froid le jour, et la nuit ils vous donnent un drap et un lit de plastique d’un pouce d’épaisseur avec un oreiller intégré qui rend encore plus difficile le sommeil.» En plus d’avoir à subir un traitement aussi brutal, parce que ses parents étaient des immigrants, Deepan subit maintenant une seconde série de mesures punitives pour exactement les mêmes condamnations sous la forme de détention par l’immigration et de menace de déportation.
* Lire la suite de son exposé.

==>  Le Congrès travail du Canada (CTC), représentant plus de trois millions de travailleurs, fait partie des plus récentes organisations à signer une déclaration soutenant Deepan et s’opposant à une double punition.
* Lire la déclaration et la liste des signataires.

==> Deepan est en train d’explorer toutes les voies légales pour regagner ses droits au Canada. La semaine dernière, il a soumis une demande à la Cour fédérale pour la révision d’une décision administrative négative à propos d’une évaluation de risque avant renvoi (ERAR). Comme il a épuisé tous les recours légaux au Canada, Deepan, avec l’aide de l’Association canadienne des libertés civiles (ACLC) a demandé au Comité des droits de l’homme des Nations Unies une révision de son dossier. Il est aussi en train de rassembler les documents pour une demande de résidence permanente au Canada pour motifs d’ordre humanitaire (voir ci-dessous comment vous pouvez aider là-dessus) ! Et de discuter des possibilités d’une contestation, en vertu de la charte, de la décision qui en fait effectivement un apatride. À court terme, il se dirige vers une révision de sa détention afin d’être libéré de tous les conditions qui pèsent sur lui.
* Pour davantage d’information là-dessus, voir notre site web ou nous contacter.
* Pour des mises à jour sur notre page facebook.

Ce que vous pouvez faire!

Justice pour Deepan est une initiative communautaire pour soutenir Deepan. S’il-vous-plaît, n’hésitez pas à nous contacter pour des propositions de soutien, des suggestions, des idées! Voici quelques façons d’apporter votre aide :

==> CETTE SEMAINE, ÉCRIVEZ à votre député, votre député provincial et votre conseiller municipal :
– Demandez-leur de soutenir Deepan Budlakoti en écrivant au ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration et au ministre de la Sécurité publique pour a) annuler l’ordre de déportation contre Deepan, b) libérer immédiatement Deepan de la situation qui lui est imposée and c) restorer son plein statut au Canada.
– Copie au ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration, au ministre de la Sécurité publique, au député Pierre Poilievre, et au Comité Justice pour Deepan :
pierre.poilievre.c1@parl.gc.ca, justicefordeepan@gmail.com, Minister@cic.gc.ca, steven.blaney@parl.gc.ca

NOTE : Nous utiliserons vos lettres dans le recours pour motifs d’ordre humanitaire (CH) pour montrer le soutien de la communauté à Deepan. C’est très important car, à cause de la politique de double punition, les recours pour motifs d’ordre humanitaire peuvent être pris en compte uniquement avec l’accord du ministre de l’Immigration.

==> SIGNEZ LA DÉCLARATION, et demandez à vos ami-e-s et à vos organisations de la signer également. ICI.

==> DONNEZ. Pensez à une aide financière pour soutenir les démarches légales et la campagne au niveau politique. Détails ici.

Solidairement
Le comité de soutien pour Deepan
www.justicefordeepan.org
justicefordeepan@gmail.com